Patrimoine/Première édition du Salon made in Gabon (Smig) : Le savoir-faire local en exposition

De nombreux visiteurs se sont rendus, le week-end écoulé, à la maison Georges-Rawiri pour découvrir le meilleur des créations du terroir. Les secteurs alimentaire, du numérique, de l'agrobusiness et de l'art se disputaient la vedette.

LE rideau est tombé, hier soir à la maison Georges-Rawiri, sur la première édition du Salon made in Gabon (Smig), ouvert le vendredi 9 décembre 2016 par Alain Claude Billie-By-Nze, ministre d'Etat, ministre de l'Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts. Pendant trois jours, cette exposition a été la vitrine des créations et des produits locaux. De nombreux visiteurs s'y sont rendus pour découvrir le génie made in Gabon, où les secteurs alimentaire, du numérique, de l'agrobusiness et de l'art se partageaient la vedette.

On pouvait retrouver, dans les stands érigés pour la circonstance, par exemple, les récentes productions de la Société des brasseries du Gabon (Sobraga), de Gabon Telecom, de la Société équatoriale des mines (Sem), de la Société meunière et avicole du Gabon (Smag) ou encore de la Sucrerie d'Afrique (Sucaf). Mais aussi les dernières tendances de Chouchou Lazare, Yeye créations, Fabienne Greco, Mireille Tchango, d'Ibo ou de Ssanna Wax.

Egalement en bonne place, le graphisme et la caricature avec Lybek et Corail King.


F.S.L.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.