Nuisances sonores : Quand une église aux méthodes peu orthodoxes brave la loi !

Chants de louanges exécutés, de jour comme de nuit. Cris des fidèles dans un temple qui s'assimile davantage à un zoo. Bruits d'instruments de musique sans aucune retenue. Autant de conditions réunies pour faire perdre le sommeil du juste aux habitants d'Alénakiri, dans la commune d'Owendo.

A travers une plainte déposée au commissariat de police de la zone pour tapage nocturne, nuisances sonores, trouble de la tranquillité et mépris des consignes des autorités locales, les riverains ont décidé d'aller en guerre contre le pasteur de cette église aux méthodes peu orthodoxes.

Cela fait près de deux ans que la chapelle anonyme – dont on ignore d'ailleurs l'origine – fait du bruit à rompre les tympans dans son environnement immédiat. Sans se soucier de l'impact que pourraient avoir ses activités sur le voisinage. Les séances de " délivrance spirituelle", qui tirent jusqu'à 6 heures du matin, sont très douloureusement vécues par les riverains au quotidien.

« Les cris des malades, puisque c'est ainsi qu'il faut appeler les gens qui fréquentent ce lieu, mêlés aux instruments de musique, nous empêchent vraiment de fermer l’œil toute la nuit. Malgré les échanges que nous avons déjà eus avec ce leader religieux, rien n'y fait. Car l'intensité des nuisances monte curieusement d'un cran le jour d'après », témoigne L. O. K., installé dans la zone depuis près d'une décennie.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.