Mounana : Encore dame SEEG

Durant environ une semaine, les habitants dema ville de Mounana, dans la province du Haut-Ogooué étaient privés d'eau potable. Ce désagrément a contrains, certains de rallier Moanda pour s'approvisionner en eau et d'autres de se rapprocher des points d'eau pourtant strictement interdits d'usage par Areva.

Dans ces conditions, dame SEEG n'a pas daigné communiquer sur les raisons de cette absence du précieux liquide. Le désagrément causé aux abonnés a été tel, que de nombreux résidents possédant un véhicule ont rallié Moanda, aux fins de s'approvisionner chez des proches ou encore dans les pompes publiques.

Ceux qui ne pouvaient pas faire le long trajet, n'ont eu d'autre choix que d'être en contact avec des eaux susceptibles d'être chargées en matériaux uranifères dangereux. Des cours d'eau qui ont reçu, pendant une dizaine d'années, des eaux d'exhaure radioactives, acides, corrosives et polluées par des métaux lourds et du radon

Les personnes qui ont été en contact avec les points d'eau à risque au moment de la pénurie se seraient-elles réellement exposées à de graves conséquences ? L'avenir nous le dira. Ne serait-il pas alors nécessaire pour celles-ci d'entrer immédiatement en contact avec les structures sanitaires de la place ? Une simple question de bon sens !



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.