Médecine traditionnelle : Comment reconnaître un vrai praticien d'un charlatan ?

Médecine traditionnelle : Comment reconnaître un vrai praticien d'un charlatan ?

Une année après sa création, le comité national réunissant une vingtaine d'associations de ce secteur continue d'œuvrer pour la préservation et la valorisation de cette science médicinale ancestrale, en s'appliquant, toutefois, à barrer la route aux faux médecins traditionnels qui ont infiltré la corporation.

"Reconnaître un véritable médecin traditionnel d'un faux n'est pas chose aisée", soutenait récemment au cours d'une veillée, au temple Manga Disumba au PK-38, Romuald Lekogo, président de la vingtaine d'associations affiliées au Comité national des praticiens de la médecine traditionnelle au Gabon. C'était à l'occasion du 1er anniversaire de cette entité mise en place par un ensemble d'arrêtés (n° 0091, 0092, 0093, et 0160) du ministère de la Santé.

"Malheureusement, le sorcier, comme on l'appelle communément, n'est identifié qu'une fois son acte maléfique posé. Toutefois, en présence d'un véritable médecin traditionnel, on ressent, en général, une paix intérieure et un profond réconfort. Le vrai praticien n'exigera jamais d'être rémunéré avant que le patient ne soit satisfait. Il attendra que celui-ci obtienne, d'abord, des résultats et ressente, ensuite, lui-même le besoin de lui exprimer sa reconnaissance. Ce qui n'est pas le cas du faux qui, lui, focalise son attention directement sur les biens du malade, avec, parfois, un harcèlement qui ne dit pas son nom. La véritable médecine traditionnelle est strictement naturelle, et n'a aucun rapport avec des sacrifices humains", a-t-il souligné.



Frédéric Serge LONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.