Maltraitance des enfants : Enrayer le phénomène

En marge de la célébration de la Journée nationale des droits de l'Homme, les experts de la question de la protection de l'enfant se sont retrouvés mardi dernier à l'hôtel Méridien de Libreville, à la faveur d'un colloque national de lutte contre la traite des enfants.

Une rencontre qui a vu la participation du ministre d’État chargé de la Justice et des Droits humains, Garde des sceaux, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, du représentant du Fonds des nations unies pour l'enfance (Unicef), Stephan Grieb, des présidents des Cours d'Appel judiciaires et autres acteurs des droits de l'Homme.

À l'issue de ces échanges, plusieurs recommandations ont été formulées à l'endroit du gouvernement : “Révision de la loi 9/2004 relative à la prévention et à la lutte contre le trafic des enfants, en instaurant une procédure particulière concernant les infractions relatives au trafic des enfants. Il s'agira d'une procédure abrégée, l'instruction durera 6 mois et le jugement aura lieu en l'absence des assesseurs ; instauration d'un module spécifique sur les questions transfrontalières en matière de traite des enfants dans la formation des magistrats à l'Ecole nationale de la magistrature ; puis, le renforcement de la coopération d'entraide judiciaire entre les États impliqués dans le processus du trafic des enfants ; et aussi l'harmonisation des textes en vigueur relatifs au trafic des enfants, et bien d'autres.''

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.