Littérature/Hommage : Profusion d'éloges et de reconnaissances

Décédé le 10 juin courant, l'écrivain gabonais le plus enseigné à l'étranger a été inhumé samedi dernier. La veille, il a reçu, à son domicile, l'ultime hommage digne de son rang des mondes universitaire, littéraire et cinématographique.

Dans ses diverses facettes, Laurent Owondo Ambaye a reçu la reconnaissance des mondes universitaire, artistico-culturel et littéraire. Une profusion d'éloges et d'hommages de la part, tant de l'Université Omar-Bongo (UOB) que l'Union des écrivains gabonais (UDEG) et de l'Institut gabonais de l'image et du son (IGIS). Des délégations, mieux des fratries, qui ont tenu à venir s'incliner devant la dépouille de l'auteur d' "Au bout du silence" et de "La folle du gouverneur" (entre autres) en son domicile de Derrière-Jean-Violas (commune d'Owendo) dans l'après-midi de ce vendredi 21 juin 2019.

Moments de célébration (à en juger par des applaudissements de l'auditoire comme au théâtre pour ce dramaturge rigoureux) et de souvenirs pour cet intellectuel de haut vol, qui a tiré sa révérence le 10 juin dernier.

Après avoir enseigné dans des universités anglaise et américaine, il rentre au Gabon où il est professeur au Département études anglophones de l'UOB, en même temps qu'il est membre de l'UDEG, avant d'être nommé directeur du Théâtre national. En fait, Laurent Owondo était "  un homme multiple ", avec une variété de casquettes qu'il assumait parfaitement.



E. NDONG-ASSEKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.