Justice/Tournée inter-provinciale du ministre dans les structures sous tutelle : Inventorier les maux qui minent cette administration

Après Koula-Moutou la vieille, la délégation conduite par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, chargé des Droits humains, Alexis Boutamba Mbina, se trouvait hier à Franceville, dernière étape de sa tournée inter-provinciale.

Le but de ce périple est de recenser les différents maux qui minent la maison justice dans notre pays. Partout, le message du membre du gouvernement est le même : « sur instructions du président de la République, chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, et du Premier ministre, chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet, je viens toucher du doigt les réalités de votre corporation et dans nos prisons. J'ai vu, j'ai noté, je rendrai donc compte aux plus hautes autorités du pays. Mais je peux vous affirmer que le président de la République et l'ensemble des pouvoirs publics travaillent pour que la maison justice avance sûrement et connaisse, au travers de nos implications multiformes, les changements qu'il faut pour que notre justice soit forte. ».

Les besoins énumérés par les différents responsables de la justice sont nombreux et variés. Tout en reconnaissant la légitimité des revendications, le garde des Sceaux a demandé aux magistrats et autres greffiers rencontrés, de mettre un peu d'eau dans leur vin. Estimant que le propre des négociations c'est de parvenir à un compromis. De rechercher toujours une issue.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.