Justice : Relever la sécurité pénitentiaire

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, ministre de la Justice, garde des Sceaux, chargé des Droits humains a visité, hier, la prison centrale de Libreville.

C'est la première sortie du genre depuis sa nomination, le 23 février, à la tête de ce département ministériel. Celle-ci s'inscrit dans la droite ligne d'une série de visites de prise de contact que le membre du gouvernement est appelé à poursuivre dans l'ensemble des services sous tutelle.

A cette occasion, avec le personnel de la prison centrale, il s'est imprégné des différents maux que rencontre la sécurité pénitentiaire et, partant, la première prison du pays. Il a donc fait le tour des différents services de la prison, entre autres la détention masculine, les services sociales, l'infirmerie... après s'être adressé aux pénitenciers.

D'un ton ferme, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a fustigé l'indiscipline, le non-respect de la hiérarchie constaté au sein de la sécurité pénitentiaire.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.