Journée mondiale de la santé, aujourd'hui : La dépression : parlons-en !

La communauté internationale célèbre ce vendredi, 7 avril, la journée mondiale de la Santé, sous le thème : “la dépression : parlons-en”.

C'est un appel à une plus grande mobilisation, afin que chaque personne atteinte, partout dans le monde, cherche à se faire aider et puisse obtenir cette aide.

« La dépression est une affection courante. Elle diffère des sautes d'humeur habituelles et des réactions émotionnelles passagères face aux problèmes du quotidien. Quand elle perdure et que son intensité est modérée ou sévère, la dépression peut devenir une maladie grave », relève l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La dépression est donc une affection qui peut entraîner une grande souffrance, altérer la vie professionnelle, scolaire et familiale de la personne atteinte. Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide (2e cause de mortalité chez les 15-29 ans). C'est donc une pathologie en passe de devenir un problème de santé publique, notamment au Gabon où la connaissance de la dépression et sa prise en charge sont mal perçues.

« Au sein des familles, la dépression est perçue comme la folie. Ce ne sont pas des mots ou expressions qui figurent dans nos coutumes. C'est pour cela que tout trouble comportemental chez nous est perçue d'une façon spéciale. On parle de folie », renseignent les spécialistes.


Anita J. TSOUMBA


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.