Journée de lutte contre le médicament illicite : "Il ne faut pas acheter les médicaments dans la rue"

C'est l'invite lancée aux populations par le président du Syndicat des pharmaciens du Gabon (Sypharga), le Dr Olivier Rebienot Pellegrin.

DANS le cadre de la Journée de lutte contre le médicament illicite, célébrée jeudi dernier, une table-ronde a été organisée à Owendo par le Syndicat des pharmaciens du Gabon (Sypharga), sur le thème " Médicaments illicites et risques pour les populations". Plusieurs invités, dont l'inspecteur général adjoint de la Santé, le Dr Daniel Nzengui-Makita, représentant la tutelle, et des membres de l'Association des pharmaciens africains de France (Apaf), étaient présents.

« La contrefaçon des médicaments est un commerce lucratif, qui tend à gagner en importance, tant dans les pays en voie de développement que dans les pays développés, avec pour risque pour la santé, l'absence ou l'insuffisance de traitement, l'intoxication, le gaspillage d'argent, l'érosion de la confiance du public dans la médecine et dans les soins de santé, etc. », a affirmé d'entrée le président du Sypharga, le Dr Olivier Rebienot Pellegrin.


F.B.E.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.