Jeunesse et sports : Assises de la Confejes à Libreville

Jeunesse et sports : Assises de la Confejes à Libreville

La Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (Confejes) organise, depuis lundi, à Akanda, dans la banlieue nord de Libreville, des sessions de formation des formateurs en gestion des infrastructures sportives et en gestion des infrastructures de jeunesse, d'associations et de centre de jeunes, en vue de la création de guichets uniques.

Des sessions de formation s'y tiennent à l'adresse de tous ceux qui gèrent les infrastructures sportives, en vue de leur octroyer des techniques de gestion et d'entretien de ces installations (terrains de football, de handball, basket-ball, palais des sports...) et bien d'autres structures de la jeunesse. Ces sessions sont également pour les techniciens en charge de la gestion des personnes vivant avec un handicap et des activités de la jeunesse.

Ces assises qui prennent fin demain concernent, au premier plan, le personnel du ministère de la Culture, chargé des Sports et de la Vie associative. Et ils pourront s'étendre au personnel d'autres administrations, selon la sélection qui sera faite par les services du ministère des Sports.



Charly NYAMANGOY BOTOUNOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.