Intempéries : Libreville encore sous les eaux

La pluie qui s'est abattue hier sur la capitale gabonaise et ses environs a encore fait des sinistrés. De nombreuses familles se sont de nouveau retrouvées les pieds dans l'eau.

ARTERES impraticables pour les piétons, chaussées noyées, canalisations obstruées, sont, entre autres, le bilan de cette journée pluvieuse.

Une fois de plus, le pont de I.A.I a été victime d'une montée des eaux. Pénalisant les usagers de la route. Cette crue n'a certainement pas causé d'énormes dégâts matériels, comme lors de la pluie torrentielle ayant fait des malheureux dans la commune d'Akanda, mais elle devient source d'inquiétude pour les populations riveraines.

Situation également alarmante pour les populations des zones du PK-7 et PK-8, qui sont des victimes collatérales des travaux de la Nationale-1. Lesquels ont occasionné la destruction des canalisations qui facilitaient la circulation des eaux dans ces quartiers.

« Les inondations ont commencé dès que les travaux de la route ont été lancés. Les ingénieurs ont enlevé tout ce que nous avions comme canalisation. La plus grande, située au Chaud-Show du PK-8, a été complètement rétrécie. Si les travaux se déroulaient à pas de géant, on aurait eu la force de patienter. Malheureusement, ils avancent à pas de tortue. Ce qui cause des inquiétudes chez tous les habitants de cette zone », s'est insurgée Dorcas, une habitante.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.