Hommage : "Baobab" de la musique gabonaise à jamais

Décédé le 17 avril 2018 au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), l'artiste Mack-Joss sera conduit à sa dernière demeure ce samedi à Mouila, chef-lieu de la Ngounié.

Un hommage populaire lui a été rendu jeudi soir à Libreville au Palais des Sports de la capitale. En présence de nombreuses personnalités dont le vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, et le ministre d’État chargé de la Culture du dernier gouvernement, Alain-Claude Billie-By-Nze. Mais également les artistes-musiciens et interprètes, les admirateurs et autres passionnés de sa carrière.

Jean-Christophe Mboumba Makaya, de son véritable nom, a marqué le monde artistique et musical gabonais et africain durant des décennies. Et ce, depuis les indépendances. Autant avec son orchestre, le Negro-Tropical, qu’en solo.

La Nation gabonaise lui est reconnaissante pour avoir su, de son vivant, faire rayonner le nom du Gabon à l'international, et faire danser de nombreuses générations grâce à la grande portée philosophique de ses chansons. D'où la décoration qui lui a été décernée à titre posthume, jeudi soir, au Palais des Sports.

Frédéric Serge LONG

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.