Gestion du permis de conduire au Gabon : La réponse du berger à la bergère

Lors d'une réunion organisée, le week-end écoulé, au siège du collectif des auto-écoles, ses membres ont qualifié de '' directive'' la communication faite, jeudi dernier, par le directeur du Centre national des examens du permis de conduire, Guy-Bertrand Oscar Sadibi Mapangou.

C'EST une véritable passe d'armes que se livrent la direction du Centre national des examens du permis de conduire (CNEPC) et le collectif des auto-écoles. En effet, ce dernier n'a pas attendu 48 heures pour répondre, le week-end écoulé, aux injonctions à lui adressées par le directeur de cette administration, Guy-Bertrand Oscar Sadibi Mapangou. Et relayés par notre quotidien dans l'édition du vendredi 19 janvier 2018.

« Les déclarations du directeur du CNEPC relayées dans l'Union du 19 janvier 2018 ne constituaient pas l'objet de la première rencontre de ce dernier avec ses partenaires sociaux. Lesquels sont dans leur grand nombre des opérateurs économiques gabonais », a indiqué le porte-parole de ce collectif, Yves Ndong Essono.

S'agissant de l'annonce faite par M. Sadibi Mapangou de procéder à la fermeture des structures ne remplissant pas les conditions d'ouverture, les patrons des auto-écoles déclarent que la loi ne saurait être rétroactive. Et qu'une telle disposition ne concernerait que les nouveaux promoteurs, désireux d'investir dans la branche.


SCOM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.