Gestion des CHU : Une copie générale à revoir

Gestion des CHU : Une copie générale à revoir

Tous les rapports sur la question pointent régulièrement les mêmes maux : maintenance des structures et des plateaux techniques défaillants, mauvais accueil des patients, etc. On parle pourtant d'hôpitaux de référence de dernière génération.

Le 8 juin dernier, le président de la République s'était fait l'inquisiteur de la politique de son gouvernement. Déplorant la situation sanitaire de certaines structures présentées comme étant les meilleures de leur secteur. Et avait décrié la gestion notamment des Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Libreville et d'Owendo.

Quatre mois après, la task-force sur la santé (initiée le 29 octobre dernier et qui réfléchit aux réformes à mettre en place à court et moyen termes, afin d’'améliorer l’'accès et la qualité des soins dans les Centres hospitalo-universitaires) apporte une réponse cinglante.

Rien n'a véritablement bougé depuis la sortie du numéro un gabonais. La qualité de la maintenance laisse à désirer, par exemple, au CHU d'Owendo. Là, il suffit de se rendre dans la principale zone d'attente pour mesurer que les fauteuils sont défraîchis et d'autres cassés. La porte des toilettes réservées aux visiteurs est obstinément fermée. Certains habitués avançant que ces commodités sont dans un état qu'il ne vaut mieux pas décrire.

Pour ce qui est du respect de la dignité humaine, le CHU de Libreville n'est pas un modèle pour le moment. Sous une chaude température, des parents de malades et quelques personnes attendant d'être reçues par un médecin étaient assis ou allongés hier sur des bancs inconfortables disséminés à l'entrée des urgences.



Serge A. MOUSSADJI



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.