Gabon : un taux de contamination qui régresse, mais prudence

Gabon : un taux de contamination qui régresse, mais prudence

AU cours de ces dernières 72 heures, le Gabon a enregistré 135 nouveaux cas d'infection au Covid-19 sur les 5 517 tests réalisés sur l'ensemble du territoire national

AU cours de ces dernières 72 heures, le Gabon a enregistré 135 nouveaux cas d'infection au Covid-19 sur les 5 517 tests réalisés sur l'ensemble du territoire national. Soit un taux de positivité de 2,4 % .

Ces dernières informations sanitaires montrent une diminution des cas, contrairement aux dernières semaines où l'on dénombrait jusqu'à plus de 500 nouveaux cas en seulement 48 heures. Si depuis le 4 janvier 2021, notre pays connaît une flambée épidémique, les statistiques révélées dernièrement par le Comité de pilotage (Copil) du plan de veille et de riposte contre le coronavirus confirment une diminution de 30 % du nombre de contaminations, d'hospitalisations et de décès. Selon le Dr Guy-Patrick Obiang-Ndong, ministre de la Santé, la prise de conscience des populations et les mesures de restrictions prises par le gouvernement gabonais expliqueraient la régression de la maladie observée actuellement.

On peut se réjouir des chiffres actuels qui illustrent parfaitement les efforts consentis par les populations dans la lutte contre le coronavirus depuis son apparition dans notre pays. Mieux, depuis la seconde vague de la pandémie. En effet, depuis le début de cette année, le Gabon traverse une deuxième vague caractérisée par un taux de contagiosité très élevé, de nombreuses hospitalisations et un nombre important de décès. Une seconde vague marquée également par la présence des variants brésiliens, britannique et sud-africain.

Et même si les dernières données épidémiologiques montrent une stabilisation du virus, due certainement au respect des mesures barrières, associé à la vaccination, les populations ne doivent pas baisser la garde. En maintenant cette tendance baissière, il est probable, comme l'avait annoncé la Première ministre Rose-Christiane Ossouka-Raponda, d'alléger certaines mesures restrictives telles que le couvre-feu si nous descendons en dessus de la barre de 50 cas par décompte.



Prissilia M. MOUITY



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.