Front social/Cnou : Les négociations ont démarré hier

Après le couac du 8 février dernier, la direction générale du Cnou et son partenaire syndical, réunis hier autour du ministre de tutelle, Guy-Bertrand Mapangou, ont finalement pu accorder leurs violons. Démarrant ainsi leurs pourparlers.

“SOYEZ les bâtisseurs d'un climat apaisé au sein du Centre national des œuvres universitaires.” Cet appel du ministre d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Guy-Bertrand Mapangou, à l'endroit des agents du Cnou membres du Syndicat national des personnels de l'administration universitaire et des grandes écoles du Gabon (Synapuageg), semble avoir été entendu.

En effet, hier, après que les syndiqués ont été longuement entretenus sur le bien-fondé d'engager des discussions avec leur direction générale, les négociations ont pu commencer dans la salle de réunion du ministère, à l'avenue de Cointet. Il est donc loin, le rendez-vous raté du 8 février dernier.

Les travaux dureront quatre semaines et porteront sur les points suivants : “gouvernance”, “engagements patronaux et sécurité sociale”, “carrière et salaires”, et les ”primes” dont un début de solution a été trouvé.

Il s'agira donc, en d'autres termes, de procéder à “l'audit du Cnou”, mettre en place un “Conseil d'administration”, “respecter les critères administratifs et techniques dans les nominations”, sans oublier “l'immatriculation des agents” du Cnou et leur “basculement”, etc.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.