Feux tricolores de STFO : un carrefour de tous les dangers

Il est des voies qu'il vaudrait mieux éviter d'emprunter à Libreville, risque d'accident de la circulation oblige. C'est le cas du carrefour STFO, dans le 2e arrondissement.

En cause, une énième disparation des feux tricolores, depuis la nuit du vendredi 17 février passé. Depuis lors, la traversée ici est devenue un véritable casse-tête. Les véhicules, en s'entrecroisant, s'auto-régulent à qui mieux mieux, dans un bruyant concert de klaxons. Les piétons, quant à eux, tentent, tant bien que mal, d'éviter de se faire écraser en enjambant la chaussée. Le spectacle est de ceux qu'on donnerait interdits aux cardiaques.

Les commerçants installés dans les alentours sont formels : depuis l'extinction soudaine des feux de signalisation, il ne se passe plus un jour sans que le carrefour STFO ne soit le théâtre d'un accident de la circulation plus ou moins grave. Et l'un d'eux d'ajouter, un peu hilare : « Si c'est pour les petites collisions entre voitures, on ne peut même plus les compter. »

Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement, lorsqu'on sait que cet axe routier, l'un des plus pratiqués et des plus fréquentés de la capitale, est connu au départ pour être accidentogène. Près d'une demi-douzaine d'établissements d'enseignement (universitaires, secondaires et primaires) sont en effet établis tout autour de ce carrefour.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.