Festival ''Coup de théâtre'' à l'Institut français : La spoliation de la veuve et de l'orphelin en ouverture

La semaine du théâtre dénommée “Coup de théâtre”, dans sa deuxième édition, ouverte mardi soir à l'Institut Français (IF) de Libreville avec, à l'affiche, Dram'Akouss. Détails...

La mise en scène de cette pièce, a été assurée de main de maître par une figure de proue du théâtre gabonais, Jean Hilaire Obame Essono.

La pièce dont Ferdinand Allogho Oke est l'auteur a, une fois de plus, dénoncé le problème de la spoliation de la veuve et de l'orphelin dans un univers traditionnel fang riche en proverbes et dictons. « On ne laisse pas s'échapper un poisson déjà dans la nasse» pour dire qu'après la mort de son mari, c'est dans la famille qu'il faut trouver un autre conjoint à la veuve.

La scène illustre une veuve dépossédée de ses bien après l'annonce du décès de son époux. Occasion pour les comédiens de rappeler que la femme est la seule à prendre les rênes du foyer après la disparition de son mari.

Pourla suite, Dominique Douma sera sur scène, ce vendredi, avec un thème qui cadre avec l'actualité africaine : les soubresauts démocratiques. “Bruits d'Afrique”, une production de Hasse Nziengui, décrit une Afrique en proie à un désenchantement palpable à travers le continent.

Cette édition rend hommage, selon les organisateurs, à Vincent de Paul Nyonda, père du théâtre national, et Ferdinand Allogho Oke, auteur prolifique et comique.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.