Enseignement supérieur/Conférence de presse du Snec-UOB : La sécurité comme condition d'une reprise des cours

C'est ce qui ressort de la conférence de presse animée, à l'amphithéâtre Isaac-Nguema, par le bureau de la section UOB du Syndicat national des enseignants-chercheurs.

LE bureau de la section de l'Université Omar-Bongo (UOB) du Syndicat national des enseignants-chercheurs (Snec), dirigé par Mike Moukala Ndoumou, a animé, samedi, à l'amphithéâtre Isaac-Nguema, une conférence de presse. But : prendre le contre-pied du mouvement engagé par certains de ses collègues.

En effet, à en croire le président du Snec-UOB, depuis une semaine, quelques directeurs de départements de la Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLSH) appellent spontanément à la reprise des activités pédagogiques suspendues, en janvier dernier, par le Snec-UOB, pour des raisons d'insécurité. Et dire que les conditions de sécurité ne sont toujours pas réunies. Il rappelle, à ce propos, qu'il y a deux semaines exactement, une unité de la Police judiciaire (PJ) avait démantelé, dans l'enceinte de l'UOB, un réseau d'étudiants et de non-étudiants spécialisé dans la vente et la consommation de stupéfiants.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.