Enseignement supérieur/Concours d’entrée à l'ENS : Quatre mille deux-cent-trente candidats convoitent les métiers de l'enseignement

Initialement prévues pour le 11 janvier dernier, c'est finalement hier, à 7h30, qu'ont démarré les épreuves du concours d’entrée à l’École normale supérieure (ENS).

UN report qui, selon les organisateurs, s'expliquerait par la volonté de donner plus de chance aux candidats. « Vu l'affluence des candidatures, nous avons dû reporter la date du concours pour permettre à tous les candidats de s'acquitter de leurs frais de participation. Et ce, jusqu'à ce matin d'ailleurs », a expliqué le vice-président du comité d'organisation, Arsène Eya'a Mvongbote dudit concours ouvert aussi bien aux bacheliers qu'aux diplômés des grandes écoles.

En effet, ce sont au total 4 230 candidatures qui ont été retenues pour la session 2016 du concours d'entrée à l'ENS. Soit 1 400 pour le parcours Master et environ 1 900 pour la Licence. Ce sont ceux du cycle Master qui ont ouvert les hostilités hier matin, avec l'épreuve de culture générale. Les candidats de la section Licence ont pris le relais en début d'après-midi.

Pour ce vendredi, les candidats plancheront, quatre heures durant, sur les épreuves de spécialité. Ils devraient, par ailleurs, être fixés sur leur sort dans une dizaine de jours.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.