Éducation/Crise : Enseignants et syndicats mis à l'index, poursuite des marches de protestation des élèves

Lors d'une récente sortie, le ministre d’État à l’Éducation, Michel Menga M'Essone, a fait savoir que les mesures qui créent la discorde ont été approuvées en mai 2010 par les enseignants, les syndicats et les associations de parents d'élèves durant les états généraux de l’Éducation. Des mesures que ne comprennent pas les élèves, qui poursuivent leurs marches de protestation, tant à Libreville qu'à l'intérieur du pays.

Le secteur de l'éducation vit une crise depuis plus de 72 heures. Les élèves des établissements secondaires publics (lycées et collèges) sont dans la rue depuis leur retour des vacances de fin du 2e trimestre de deux semaines, le lundi 8 avril. Et hier encore, leurs marches de protestation se sont poursuivies tant à Libreville qu'à l’intérieur du pays.

A l'origine de ces manifestations : les réformes adoptées par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 29 mars 2019, qui corsent les conditions d'attribution de bourses d'études. En clair, désormais, pour bénéficier d'une bourse d'études, le postulant devrait obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 12/20 à l'examen du baccalauréat, et devra également être âgé de 19 ans tout au plus à la date de sa demande d'allocation. Une mesure qui ne semble pas faire l'unanimité. Parents, élèves et même les enseignants estiment qu'elle est injustifiée.



Prissilia.M.MOUITY



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.