Démographique et santé : Le point sur la fécondité et ses déterminants au Gabon

Dans la perspective de la mise en route de la troisième Enquête démographique et de santé (EDS) au Gabon, l'Union se propose, à partir du présent article, de vulgariser, une fois par semaine et plus d'un mois durant, les éléments de ce document dont seuls les décideurs et quelques initiés maîtrisent la teneur et les enjeux.

L'ON annonce, dans les milieux autorisés, l'imminence d'une Enquête démographique et de santé au Gabon (EDS). Il s'agirait de la troisième enquête du genre dans notre pays. La dernière (EDS-II) ayant été réalisée en 2012. Des enquêtes qui fournissent, au passage, des informations dans plusieurs domaines transversaux, tels que la fécondité et ses déterminants, les caractéristiques des ménages gabonais, les besoins en matière de planification familiale, le point sur plusieurs maladies, etc.

Les résultats de l'EDS-II montrent en effet qu'une Gabonaise a, en moyenne, 4 enfants à la fin de sa vie féconde. Un nombre d'enfants un petit peu plus élevé chez les femmes vivant en milieu rural (6,1) que chez celles vivant en milieu urbain (4,1). Mais la fécondité de la femme gabonaise est surtout fonction de son niveau d'instruction et de son niveau social, indique l'enquête.

Ainsi apprend-on que les femmes sans instruction ont en moyenne deux fois plus d'enfants que celles ayant atteint le niveau secondaire.


F.B.E.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.