Croix-rouge gabonaise : Prévenir les risques des catastrophes

La prévention des risques des catastrophes, les questions de santé sexuelle et de la reproduction, l'accès aux soins des adolescents en situation d'urgence étaient, entre autres, au centre des réflexions hier, d'un atelier qui se tenait au siège de la Croix-Rouge gabonaise (CRG).

A cette occasion, experts de la matière et acteurs communautaires ont examiné les voies et moyens pour la mise en place des outils de gestion de catastrophes intégrant la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes, pour une meilleure prise en charge des populations en cas de sinistre.

En effet, à la suite des catastrophes naturelles, il y aurait une désorganisation de la communauté, entraînant au passage des phénomènes tels que les agressions sexuelles, les accouchements d'urgence, le trafic d'enfants... C'est donc pour pallier ces situations, mais surtout pour une meilleure préparation en cas de catastrophes,que s'est tenue cette rencontre.

« Grâce au financement du Fonds des Nations unies pour la population et autres acteurs communautaires, nous avons élaboré des outils de communication. Il s'agit, entre autres, de dépliants et d'affiches qui sont soumis à l'appréciation des experts du Service de santé militaire, du Samu social, du Bataillon de sapeurs pompiers qui, par la suite, les valideront », a souligné Ousmane Bello Ngombe, facilitateur.

P.M.M

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.