Crise à Sogatra : où sont les 14 milliards de la DTS ?

Mensuellement prélevée aux travailleurs, cette somme ne serait pas reversée à la CNSS. Un point qui rejoint celui des arriérés de salaires.

TROUVER des voies de sortie à la crise qui prévaut à la Société gabonaise de transport (Sogatra) : tel était le but de la réunion tripartite organisée hier matin à la base de la société, à Libreville. Les syndicats, la direction générale et les représentants du ministère des Transports et de la Logistique se sont retrouvés pour traiter de l'épineux problème des salaires impayés et de la mise en place d'un comité de sortie de crise.

Sur les mobiles de la grève qui prévaut depuis le 9 juin dernier, les employés s'interrogent sur la destination prise par la Déclaration trimestrielle de salaire (DTS) à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

En effet, l'un des agents a brandi son bulletin de salaire prouvant que la DTS est véritablement prélevée. Ce que dément catégoriquement un autre agent à propos de la CNSS. “Aucun versement n'a été effectué à la CNSS depuis le dernier trimestre de 2015”. Conséquence, le cumul des impayés s'élèverait à un peu plus de 14 milliards de francs. “Depuis le dernier trimestre de 2015 cette DTS n'a pas été faite. Mais si le retrait est fait de nos salaires, où va donc cet argent qui nous est retiré depuis 2015 ? ” , s'est interrogé le secrétaire général du Syndicat des conducteurs et techniciens (Sycotec) de la Sogatra, Cyrille Gaston M. Ledoumou.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.