Construction par Casep-Ga d’un atelier de menuiserie-marbrerie à Bel-Air : Les riverains édifiés sur l’impact environnemental

C’était au cours d’une consultation publique organisée dans l’enceinte de l’école publique des Charbonnages, située à près de 150 mètres du chantier.

LE conflit qui oppose, depuis bientôt deux années, les populations du quartier Bel-Air à la Compagnie africaine de sépulture du Gabon (Casep-Ga) au sujet de la construction d’une supposée morgue dans ce quartier du 1er arrondissement de Libreville, a connu un nouvel épisode, le samedi 4 février dernier : la présentation par l’entreprise des résultats de la notice sur l’impact environnemental et social dont l’étude a été confiée au cabinet Eco-Quality.

Comme ce fut déjà le cas lors des précédentes rencontres avec les autorités administratives et politiques de l’arrondissement, ainsi que les représentants des habitants de Bel-Air, Dimitri Awori Ndouna Depenaud, directeur général adjoint de Casep-Ga, chargé des opérations techniques, et ses pairs de la direction générale, ont, une fois de plus, expliqué la nature du projet controversé.

« Mesdames et messieurs, contrairement à l’idée de construction d’une morgue maladroitement véhiculée par des tiers, situation qui a d’ailleurs suscité le soulèvement des populations, nous vous réaffirmons solennellement que la structure que nous voulons implanter à Bel-Air n’est autre qu’un atelier de menuiserie-marbrerie », ont-ils réitéré.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.