Conseil d'administration de l'USTM : Trois candidatures

Trois candidatures au poste de recteur ont été retenues au terme du Conseil d'administration de l'Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) présidé par le ministre d’État, ministre de l'Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, et qui s'est tenu du 7 au 8 juillet 2018 à l’Hôtel de Ville de Franceville, dans le Haut-Ogooué.

Sur les cinq postulants du départ, le professeur titulaire Crépin Ella Missang est arrivé en tête, suivi des deux maîtres de conférences Bill Raphaël Bikanga et Maurice Ognalaga.

Dès l'entame des travaux, le président de céans, le ministre d'Etat Moukagni Iwangou, a mis l’accent sur l'adoption du règlement intérieur des Conseils d'administration des universités et grandes écoles, et des dispositions devant régir la sélection des candidats au poste de recteur de l'université. Lesquelles prévoient que ne peut être candidat au poste de recteur de l’USTM qu’un enseignant permanent de ladite université, de grade minimum de maître de conférences et capitalisant une expérience professionnelle de dix années.

Cinq candidats ont donc rempli ces conditions. Après audition de ces derniers – exercice au cours duquel chacun d'eux a présenté son plan de gouvernance universitaire pour les trois prochaines années auprès d'un collège électoral de 25 membres – les trois noms précités ont été retenus au terme du vote.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.