Cnamgs/Atelier de restitution des nouveaux taux de cotisation des travailleurs : Garantir de meilleures prestations

Les nouveaux taux de cotisations des travailleurs des secteurs public, privé et parapublic, l'offre de soins de santé et la situation financière des Gabonais économiquement faibles étaient, entre autres, au menu des échanges entre les responsables de la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et les partenaires sociaux.

C'était l'occasion pour les différentes parties de comprendre les changements opérés sur la grille de prélèvement des travailleurs, mais aussi l'importance de leur contribution.

La Cnamgs a, en effet, récemment annoncé l'entrée en vigueur du décret 578/PR/MDSFPSSN de décembre 2016, fixant les taux, l'assiette des cotisations au régime obligatoire d'assurance maladie de garantie sociale. Lequel abrogerait celui de mars 2015, les fixant désormais à 5% à la charge de l’État employeur et 2,5% à la charge de l'agent en activité du secteur public. Les changements sont aussi visibles dans les secteurs privé et parapublic.

Pour rappel, ces nouvelles dispositions découleraient des conclusions rendues le 25 août 2015 par la sous-commission technique "Cnamgs et Sécurité sociale", mise en place par le gouvernement, à l'occasion du Dialogue social consécutif à la grève illimitée de l'Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) en 2014.


Prissilia M. MOUITY


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.