Clôture de la semaine théâtrale, le week-end écoulé : Vivement que l'art dramatique sorte de sa léthargie !

Les compagnies nationales et internationale qui se sont succédé sur les planches de l'Institut français, du 8 au 11 avril dernier, ont exprimé ce vœu. Le plus important, selon elles, est que les professionnels s'investissent les premiers dans cette démarche visant à redynamiser le secteur théâtral au Gabon.

OUVERTE le 8 avril dernier à l'Institut français, la semaine du théâtre s'est achevée, samedi soir, au même endroit, avec l'engagement partagé de redonner à l'art dramatique au Gabon ses lettres de noblesse. A la recherche d'une visibilité ces dernières années, le théâtre national n'a cessé de se frayer son propre chemin, en dépit de fortunes diverses. C'est dire que la question de son réveil se posait naturellement, dans un contexte où le patrimoine immatériel mérite d'être de plus en plus valorisé.

Ainsi, professionnels, sympathisants et amoureux du théâtre se sont accordés sur la nécessité de donner un nouveau souffle à cet art, en perte de vitesse.

Pour meubler le programme de cette semaine, cinq compagnies, dont quatre gabonaises et une française se sont donné rendez-vous à l'Institut français pour, chacune d'entre elles, proposer au public le fruit du travail de leur "laboratoire".


F.S.L.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.