Cinéma/Escales documentaires de Libreville (EDL) : Quid de l'édition 2016 ?

Vingt-deux films en sélection officielle et en compétition pour cinq prix, des master class pour enrichir la production locale : en cinq jours, la 11e édition de cette fête du documentaire a atteint ses objectifs.

LE rideau est tombé, vendredi soir, à l'Institut français de Libreville, sur la 11e édition du festival Escales documentaire de Libreville (EDL). Du 28 novembre au 2 décembre dernier, vingt-deux films d'ici et d'ailleurs, dont 15 en compétition, en ont constitué la sélection officielle : cinq prix (le grand prix Charles Mensah, le prix spécial du jury et sa mention, ainsi que le prix de la jeunesse et sa mention) étaient convoités. Des master class ont été organisés pour partager des expériences avec des professionnels assermentés et enrichir la production locale.

Le bilan de cette édition 2016 présente un ensemble de films documentaires primés pour leur qualité. " Cheikh Anta Diop" d'Ousmane William Mbaye a reçu le grand prix Charles Mensah; " The Stormmakers" (" Ceux qui amènent la tempête") de Guillaume Suon s'est vu décerner le prix spécial du jury; " L'arbre sans fruit" d'Aïcha Macky (Niger), la mention spéciale du prix spécial du jury; " Sembène Ousmane" de Gadjigo et Jason Sylverman, le prix de la jeunesse; " Philippe Maury, ombres et lumière d'une légende" de Maggic Youngou, la mention spéciale du prix de la jeunesse.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.