CEP : le ministre Lucie Akalane aux centres d'examen

A quelques jours du déroulement des épreuves écrites du Certificat d'études primaires (CEP), la ministre déléguée à l’Éducation nationale, chargée de l'Enseignement primaire, Lucie Akalane, a visité, hier, les centres d'examens de Libreville.

Une occasion pour elle de s’appesantir sur les points qui doivent être prêts à ce stade des préparatifs : la qualité et la disponibilité des places pour les candidats, les listes d'enregistrement, la tenue des sites d'examen, etc. Tout ou presque a été passé au peigne fin par l'autorité ministérielle. Laquelle s'est dite "satisfaite" de l'organisation des enseignants, au fil des sites parcourus : « Je crois que tout est fin prêt pour accueillir les élèves qui devront très prochainement affronter les épreuves du Certificat d'étude primaires », a-t-elle dit.

L'école publique de Nzeng-Ayong-2 a ouvert ce périple, dans la circonscription scolaire de Libreville-Est. Le tour est revenu à l'école publique de Nzeng-Ayong-Lac. Puis la ministre, accompagnée de la communauté éducative, dont la directrice d'Académie provinciale de l'Estuaire, Eliane Pamboud, s'est rendue dans les circonscriptions de Libreville-Centre et Sud. Notamment aux écoles publiques de Damas-I, Batavéa-1 et Ambowé. Là-bas, elle a effectué le même rituel, et délivré le même message aux éducateurs : "Je compte sur vous" pour le bon déroulement des examens.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.