Célébration de la fête du Travail : Sous le signe du dialogue social

En présidant les festivités, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a indiqué que le gouvernement travaille actuellement d'arrache-pied pour apporter des réponses à l'ensemble des préoccupations des travailleurs.

COMME il est de tradition le 1er mai de chaque année, hier c'était jour de fête pour les travailleurs du monde entier, et ceux du Gabon en particulier. Une commémoration mondiale qui tire son origine du souvenir de la grève sanglante des employés des usines McCormick de Chicago (USA), du 3 mai 1886, pour revendiquer l'instauration du système de travail des 8 heures et l'amélioration des conditions de vie des travailleurs.

Une préoccupation qui reste visiblement d'actualité, la classe ouvrière luttant toujours pour la défense de ses droits, à maints endroits. Dans notre pays, la voie de la concertation a été la plus privilégiée cette année. D'où le choix du thème : " Promotion des organes d'expression du dialogue social au sein des entreprises".

En présidant les festivités, hier, à Libreville, Emmanuel Issoze Ngondet a indiqué que le gouvernement travaille actuellement d'arrache-pied pour apporter des réponses idoines à l'ensemble des préoccupations des travailleurs gabonais, dont certains touchent à des domaines fondamentaux, et sont d'une urgence capitale.

Frédéric Serge LONG

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.