Café littéraire de l'Udeg au lycée Jean-Hilaire-Aubame : " Miroir d'un cœur " de Mohamed Nze Bah en vedette

Après le lycée Mohamed-Arissani, le collège Bessieux et l'Institution Immaculée Conception, le tour est revenu, vendredi dernier, au lycée Jean-Hilaire-Aubame-Eyeghe de Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville, d’accueillir cette caravane littéraire.

Dans un amphithéâtre bondé d'élèves des classes de premières et de terminales, l'auteur a "expliqué" son œuvre poétique, qui est le reflet sociologique de la cité gabonaise en particulier, et africaine en général.

Dans cet ouvrage, Mohamed Nze Bah interpelle les leaders d'opinions, les armées et les gardiens de la morale sur leurs devoirs vis-à-vis de la société. Laquelle, selon lui, est en perte de valeurs morale et spirituelle. Il juge que chacun passe à côté du rôle essentiel qui lui est destiné.

D’où ce rappel à l'ordre, à travers des vers et des rimes, pour toucher la sensibilité du lecteur.

''Miroir d'un cœur'' rend aussi hommage aux hommes et femmes qui se sont sacrifiés pour leur pays et pour leur race. Un ouvrage complet.

Pour Pulchérie Abeme, porte-parole de l'Udeg, cette caravane vise non seulement à faire la promotion du livre gabonais, mais aussi à susciter des vocations chez les jeunes.


AEE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.