Baccalauréat 2016 : Florentin Moussavou sur le terrain

Hier, après Ntoum et quelques centres de Libreville, le membre du gouvernement a rallié Oyem et Franceville pour s'enquérir de la situation.

 

SE rendre compte de l'état d'esprit dans lequel se déroule le baccalauréat 2016, tant à Libreville qu'à l'intérieur du pays : c'est l'objet de la tournée qu'entreprend, depuis hier, le ministre de l'Education nationale, Florentin Moussavou, dans plusieurs centres d'examen. Il est à la tête d'une délégation composée, entre autres, du secrétaire général dudit ministère, Emile Kiki Mbou, et des directeurs généraux des examens et concours, Marthe Fausther, de l'Enseignement scolaire et normal, Jean Eyene Bekale, et de celui de l'Enseignement technique et professionnel, Jean Blaise Allogho. Sans oublier la directrice du baccalauréat, Josiane Biviga. Hier, la première étape a été le centre du lycée Lubin-Martial-Ntoutoume de Ntoum. Puis, celui du lycée technique de ladite localité.

A Libreville, le ministre a visité deux centres d'examen : les lycées Djoué-Dabany (734 candidats) et Paul-Indjendjet-Gondjout (1212 candidats).

A Oyem, deuxième étape, ce sont 1755 candidats qui affrontent les épreuves du baccalauréat pour toute la province du Woleu-Ntem. Deux centres sont ouverts à cet effet : au lycée Richard-Nguéma-Bekale et au lycée technique Bernard-Obiang.

 

C.G.K

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.