Augmentation du prix du pain par les boulangers : Le niet du syndicat des commerçants !

Augmentation du prix du pain par les boulangers : Le niet du syndicat des commerçants !

''Le Gabon est un État de droit. On ne se lève pas un matin et décide d'augmenter tel ou tel prix sans tenir compte de l'ensemble des opérateurs économiques du secteur.''

Mohamed Koumba, président du Syndicat autonome des commerçants du Gabon (SACG), était remonté mercredi dernier face à la presse. L'homme refuse que les boulangeries imposent, de façon unilatérale, aux commerçants, et aux consommateurs une augmentation du prix du pain.

Pour le président du SACG, son syndicat ne se retrouve pas dans cette démarche. Et le pain ne peut être vendu aux commerçants à 115 ou 120 francs pour que, en retour, le consommateur puisse débourser 150 francs. Non sans se demander à qui profite cette situation.

Pour M. Koumba, si l'État avait pris la décision d'augmenter le prix de la baguette, il aurait fait des propositions sur le prix de gros et de revente. Aussi suggère-t-il que si les commerçants achètent le pain à 110 francs, que les boulangers reprennent les invendus. '' Hors de question d'acheter le pain à 115 francs '', insiste le syndicaliste.

Et de demander aux opérateurs du secteur de ne plus vendre le pain jusqu'à ce que les boulangers organisent une rencontre en accord avec l'administration centrale.



AEE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.