Atelier sur le conjoint survivant : Il y a une vie après la mort

Pour celle ou celui qui reste, la mort du conjoint n'est-elle pas suffisamment difficile ? Faut-il ajouter d'autres traumatismes encore ? D'autres maltraitances, spoliation en tous genres, refus de justice. Retour sur cet atelier de réflexion, inspiré par la Première dame.

Demain, dans votre quotidien L'Union.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.