Atelier de restitution des résultats des comptes nationaux de la santé 2012-2013 : Les soins curatifs représentent le principal poste de dépenses

D'après le rapport du comité technique pour l'élaboration des comptes de la santé, les traitements curatifs représentent près de 85% des dépenses courantes contre seulement 5% pour les soins préventifs et 10% pour la gouvernance. Les résultats révèlent également que l’État reste le plus gros bailleur de la santé au Gabon, suivi des ménages et des organismes d'assurance sociale.

LES soins curatifs représentent le principal poste de dépenses en matière de santé dans notre pays. C'est ce que révèlent les résultats des comptes de la santé des années 2012-2013, rendus officiellement publics hier à l'hôtel Méridien-Ndama, à la faveur de l'atelier de restitution présidé par le ministre de la Santé et de la Prévoyance sociale, Jean-Pierre Oyiba, en présence du représentant résident de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Boureima Hama Sambo.

D'après le rapport du comité technique pour l'élaboration des comptes de la santé, présenté par le Dr Ange Mibindzou Mouele, les résultats obtenus révèlent que les dépenses totales de santé (DTS) en 2012 et 2013 sont respectivement de 282 milliards 738 millions 684 711 francs et de 338 milliards 581 millions 421 752 francs. Ces dépenses représentent 3,1% et 3,5% du produit intérieur brut (PIB) de ces années.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.