Assemblée générale du Syndicat des professionnels de la sécurité sociale (Sypross) : Pas de négociations sur les acquis

C'est la principale conclusion de l'assemblée générale de cette organisation tenue vendredi dernier à la mairie du 2e arrondissement de Libreville.

climat de suspicion né de la rumeur d'une éventuelle crise financière qui planerait sur la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), a fait réagir les membres du Syndicat des professionnels de la sécurité sociale (Sypross). C'était au cours d'une assemblée générale extraordinaire qu'ils ont tenue vendredi dernier à Libreville.

Deux points étaient inscrits à l'ordre du jour : la clarification de la situation dudit syndicat et le compte rendu des séances de travail avec la direction générale, les vendredi 13 et mercredi 18 janvier 2017.

Un moment d'échanges mis à profit par le bureau du Sypross pour rassurer les adhérents de l'effectivité de la reconnaissance de leur syndicat. Concernant la situation de la " supposée crise à la maison CNSS", le bureau du syndicat a informé la base des dix mesures soumises à son analyse par la direction générale. Il s'agirait, entre autres, de la suspension des avancements et nominations, des heures supplémentaires et des avances conventionnelles, etc. Il s'agit des mesures, selon les agents, en rapport avec la convention collective. L'assemblée a donc décidé, à l'unanimité, de la préservation des acquis.


SNN


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.