Arts de la scène : Les danses urbaines " made in Gabon " ont-elles une chance d'effectuer une percée à l'international ?

ON les appelle Bôlô, Ntcham, Jazzé, Ndem, Mabé, Oriengo, Bagando-classique, et dans bientôt le Poussé-Poussé, etc. Elles prennent leur essence sur le territoire national dans un élan de création juvénile et collective. Structurées majoritairement dans leur conception, captivantes dans leur création, dynamiques et énergiques dans leur déploiement, ces danses urbaines locales emballent toutes les générations.

Un regard attentif lors des manifestations festives populaires ou familiales suffit pour s'en convaincre : tout le monde, sans distinction d'âge ou de sexe, de manière habile ou maladroite, se laisse emporter par les flows de ces expressions rythmiques made in Gabon. Mais pourrait-on avoir le bonheur de voir, un jour, ces expressions culturelles actuelles effectuer une percée à l'international et se hisser au rang du Coupé-Décalé, Pongo, Ndombolo ou de l'Azonto ?

Au sein de la Fédération gabonaise de danses urbaines (Fegadu) qu'il dirige, Dimitri Pyssame s'active au quotidien pour l'atteinte de cet objectif. " Nous encadrons les groupes qui existent déjà sur les plans administratif, technique, chorégraphique, social et organisationnel. Bref, donner une meilleure visibilité au concept de danse urbaine", explique-t-il.


Frédéric Serge LONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.