Art oratoire/Concours "Ma thèse en 180 secondes" : Les candidats édifiés sur les enjeux de l’édition 2019

Afin de mieux préparer la prestation de 19 candidats en lice à la 2e édition du concours "Ma thèse en 180 secondes" dont l’appel à candidature a été lancé en avril dernier, le Campus numérique francophone de Libreville (CNFL) vient de réunir dans ses locaux, sis à l'Université Omar-Bongo (UOB), les doctorants gabonais retenus pour la finale.

Cette rencontre enrichissante, animée par Joseph Indjendje, le directeur du CNFL, a permis, via des projections vidéo, de poser les bases d’une préparation efficace pour la grande finale prévue le 12 juin.

Au centre des échanges, comment rendre sa présentation dynamique et attrayante, le tout dans un chrono de 180 secondes (soit 3 minutes) devant un public hétéroclite. "La prochaine étape consistera à les entretenir pour leur donner quelques rudiments de la présentation en public, comment se comporter devant un public et comment monter leur unique diapo", a indiqué Joseph Indjendje. Tout en précisant : "Ce n’est pas un concours d’argent, c’est un concours de vulgarisation de la science en langue française pour faire connaître nos universités, les travaux qui sont dans les laboratoires, les enseignants qui, tous les jours, encadrent ces étudiants. L’université est là pour résoudre les problèmes de la société."



Rudy HOMBENET ANVINGUI



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.