Art : Au rendez-vous de la danse, début novembre

L'Institut français (IF) du Gabon s'apprête à offrir aux Librevillois, amateurs du genre, un week-end de danse.

Ce sera le premier week-end de novembre, précisément les 2 et 3 du mois prochain. Une conférence de presse a été organisée hier à cet effet dans les locaux de l'Institut français. Objectif : présenter le contenu de ce week-end qui s'annonce festif.

L'attaché culturel Charles Le Gargasson, la chargée de mission culturelle de l'IF, Mahaut Le Lagadec, ont, aux côtés des responsables de compagnies de danse conviés, présenté l'essentiel de ce rendez-vous culturel annuel.

Pour cette deuxième édition, huit compagnies viendront démontrer leur savoir-faire. Ebene dance, Art Corps, Movissa, Général Christ, Joël Nna Ngwe, Hussen Bikoro, Jennifer Morton sont, entre autres, les compagnies qui presteront autour des thèmes variés.

« C'est un week-end qui va nous permettre de présenter les huit compagnies qui vont être présentes avec des formes différentes. Il s'agit de huit univers différents sur deux jours à des tarifs privilégiés. Le vendredi qui marque l'ouverture aura trois spectacles. Le samedi, par contre, il y aura un happening de Hussen Bikoro qui sera gratuit. Il permettra aux personnes qui ne connaissent pas cet art d'avoir envie d'aller en salle le découvrir », a indiqué Charles Le Gargasson.



R.H.A



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.