Ambiance : Mention passable !

Expositions culinaires, danses, contes... la Fête des cultures a eu lieu dans toute sa diversité le week-end dernier. Mais le souhait de certains compatriotes est de voir cet événement s'étendre sur l'ensemble des neuf provinces.

LIBREVILLE a vibré, jusqu'à hier dimanche, au rythme de la diversité culturelle gabonaise. Plusieurs personnes ont effectué le déplacement, samedi dernier, sur le site de l'Avenue Jean-Paul II, où artistes, exposants et autres manifestants se sont donné rendez-vous pour célébrer, avec faste et dans la convivialité, cet événement annuel.

« Il faut dire que derrière une fête se cache une idée. Et je puis vous dire qu'au-delà de l'aspect que veulent lui donner les politiques, la Fête des cultures est, avant tout, une occasion offerte aux nombreux compatriotes résidant à Libreville, du fait de l'exode rural, de renouer avec leurs traditions », a confié, visiblement enjoué, Louis Ambondi, un verre de vin de palme à la main.

Les manifestations ont débuté avec beaucoup de retard samedi, à cause d'un manque d'engouement populaire en début d'après-midi. Pis, plusieurs artistes annoncés étaient absents. Mais, au final, la fête a tenu toutes ses promesses dès la nuit tombée.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.