Allègement : le ministre de l'Intérieur annonce un retour presque à la normale

Allègement : le ministre de l'Intérieur annonce un retour presque à la normale

Tous les intervenants, y compris le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, qui a préféré parler de la première phase d’allègement des mesures restrictives liées au Covid-19, ont évité de parler de déconfinement progressif. Mais le troisième point de presse du gouvernement sur la gestion du coronavirus au Gabon en avait la saveur.

Le ministre d'Etat à l'Intérieur, Lambert-Noël Matha, a expliqué hier que le couvre-feu rentrera désormais en vigueur de 20 h 00 jusqu’à 5 h 00 du matin. Au lieu de 18 h 00 à 6 h 30 du matin. Cet allègement est, néanmoins, accompagné de quelques restrictions. "Sur tout le territoire national, ce couvre-feu est de rigueur et personne ne pourra être autorisé à circuler sans laissez-passer durant ce laps de temps", a indiqué M. Matha. Seuls les services dits essentiels ne seront pas concernés.

Pour rappel, lors du confinement du Grand Libreville, une autorisation d'exercer avait été remise aux services de fourniture d’électricité et d’approvisionnement en eau potable ; de téléphonie fixe et mobile ; de contrôle de la navigation aérienne, terrestre, maritime, ferroviaire ; médicaux et hospitaliers ; de média, etc.

La circulation interprovinciale est rétablie, mais le gouvernement va annoncer, dans les prochains jours, un protocole sanitaire nécessaire pour circuler entre les différentes villes. Pour éviter, comme cela s'est passé durant l'allègement du confinement du Grand Libreville, a indiqué le ministre d'Etat à l'Intérieur, "des actes d'incivisme, un relâchement dans le respect des mesures barrières, dont le port obligatoire du masque dans les lieux publics". Une situation qui avait été préjudiciable, "puisque nous avons payé un lourd tribut avec une hausse des contaminations".

On note également un retour aux horaires habituels de travail dans le secteur public (7 h 30-15 h 30) et dans le secteur privé.

Si les frontières aériennes ont été ouvertes, les démarcations maritimes et terrestres par contre demeurent fermées. "Seuls les approvisionnements en produits pétroliers, gaziers et vivriers sont admis", a poursuivi M. Matha. Restent aussi fermés, pour le moment, les salles de jeux, les cinémas, les musées, les lieux de culte, les bars, les boîtes de nuit et les motels, entre autres. Comme sont interdites les manifestations culturelles et sportives. Simplement parce que la mesure interdisant le regroupement de plus de dix personnes est toujours en vigueur.



Serge A. MOUSSADJI



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.