Santé : Irrégularité des règles : doit-on s'inquiéter ?

Avoir un souci des règles est très récurent chez les femmes et constitue un motif de consultation pour nombre d’entre elles. Lorsqu’elles ne sont pas abondantes, elles sont de quantité amoindrie et parfois inexistantes. Mais le cas le plus fréquent est celui des règles irrégulières, qui inquiètent souvent les femmes qui se demandent comment expliquer un retard de règles alors qu’elles ne sont pas enceinte. Une préoccupation que les spécialistes élucident aujourd’hui.

EN général, de la puberté à la ménopause, la femme est censée voir ses règles une fois par mois. Malheureusement, ce rendez-vous mensuel n’est pas toujours respecté. Pour plusieurs raisons, les menstrues traînent à arriver.

Selon les spécialistes, l’état de santé de la femme contrôlerait le cycle menstruel de cette dernière et déterminerait l'apparition des règles. «  Pour comprendre l’irrégularité des règles, il faut commencer par définir le cycle menstruel. On entend par cycle menstruel le fait de voir ses règles chaque mois. En théorie, les règles surviennent toutes les 4 semaines pour les femmes au cycle de 28 jours. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que les femmes ne sont pas réglées comme un métronome. De ce fait, elles peuvent parfois attendre leurs règles deux mois, ou celles-ci peuvent survenir un peu plus tôt. L'explication qu'on donne à ces irrégularités est leur état psychique ou physique. En clair, certaines circonstances sont à même de perturber le cycle et retarder ou anticiper l’arrivée des règles. Le stress ou un choc affectif, peuvent provoquer une absence d’ovulation. Il y a également le dysfonctionnement de l’hypothalamus (région du cerveau qui contrôle le système nerveux et une partie du système hormonal) qui, parfois ne produisent pas correctement les hormones. Sans oublier que les ovaires quelquefois paresseux ne stimulent pas d’hormones malgré la commande faite par le cerveau. Précisons que les dérèglements durables du cycle sont dus aussi à certaines causes organiques telles que les infections, la tumeur, le fibrome… Autant de causes à l’origine des règles irrégulières », souligne Laura Mengue Minko, sage-femme dans une structure hospitalière de la place.

DYSFONCTIONNEMENT• Cependant, l’irrégularité des règles ne résulte pas toujours d’un quelconque dysfonctionnement hormonal ou d'une instabilité émotionnel et psychique. A un certain moment dans la vie, les femmes ont des menstruations irrégulières naturelles. A l’adolescence, à l’approche de la ménopause et même dans la fleur de l’âge, la femme peut connaître des règles irrégulières. « Pendant les premières années de l’adolescence il peut arriver que la jeune fille voit ses règles irrégulièrement. Étant donné que son système hormonal est immature. Cette immaturité du système hormonal a pour conséquence une absence d’ovulation et un déficit en progestérone (hormone sécrété par les ovaires pendant la deuxième partie du cycle menstruel), ce qui entraîne l’irrégularité des règles. Quant aux femmes dont les tranches d'âges varient entre 45-50 ans, l'explication qu'elles donnent aux troubles observés dans leur cycle menstruel est leur entrée dans la péri-ménopause (période qui précède la ménopause). Pendant cette période, leur système hormonal se fatigue et fonctionne avec moins de régularité. Les cycles sont très courts et les règles arrivent irrégulièrement. Ces femmes concernées par la péri-ménopause ne doivent pas s'inquiéter, car leur irrégularité des règles est normale  », poursuit-elle.

Par ailleurs, il sied de retenir que le corps de la femme fonctionne comme une machine. Il est donc anormal que de temps à autre son cycle ait des ratés. Les chocs émotionnels ou un quelconque événement peut perturber son fonctionnement.

En revanche, s'il y a persistance du phénomène, si son cycle n’a jamais connu de régularité ou si au-delà de trois mois elle n’a pas ses règles, alors qu'elle n’est pas enceinte, la femme doit consulter un gynécologue. Car, il ne s’agit plus de règles irrégulières mais d’une aménorrhée (absence des règles).


P.M.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Femme gabonaise Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.