Vicky FOURNIER : La voix de Radio Gabon | Personnalités gabonaises | L'UNION | L'actualité du Gabon

Vicky FOURNIER : La voix de Radio Gabon

Entre 1960 et 1986 -quelle carrière !- Vicky FOURNIER aura été de toutes les aventures radiophoniques. Une voix, un esprit, une histoire...

 

La voix de Radio Gabon

 

Il serait incongru de lui demander sa date de naissance. Tout juste peut-on rappeler que Vicky FOURNIER est née à la pointe Denis, d'une mère myenné et d'un père brésilien. De ses origines, elle gardera une grande fierté. L'histoire dit qu'elle descend, par sa maman, du roi Denis Rapontchombo et de Re Ndama. Royales attaches et élégance naturelle qui frappaient dès la première rencontre.

Vicky FOURNIER: l'enfance.

On ne possède que très peu d'éléments sur ses années d'enfance. Vicky FOURNIER suit ses études chez les soeurs de la mission catholique Saint Pierre, elle se passionne pour la lecture et obtient en 1941 son Certificat d'études primaires et élémentaires. On sait également que Vicky FOURNIER suit alors sa mère au Cameroun et qu'elle travaille comme vendeuse dans un magasin de luxe, à Douala.

Vicky FOURNIER: devant le micro

C'est à cette même époque que la jeune femme fait un séjour en France. De retour par voie maritime, Vicky FOURNIER fait la rencontre de Jean-Félix Lassy, lequel est surpris par l'élégance du personnage... et son élocution parfaite. Jean-Félix Lassy aurait alors proposé à Léon Mba, alors maire de Libreville, de l'intégrer à l'équipe de Radio Gabon. Vicky FOURNIER trouve la proposition flatteuse, mais elle refuse. Il faudra que la commune de Libreville vienne voir sa mère, pour que cette dernière puisse enfin la convaincre. Nous sommes le 2 février 1960, et Vicky FOURNIER intègre l'équipe radiophonique. Premières interventions, elle donne des communiqués et informe des bulletins météorologiques.

Sur les conseils de Georges Rawiri et d' Agathe Okoumba d' Okwatségué, la jeune animatrice suit une formation en France, à l'Office de coopération radiophonique (Ocora), avant de revenir au Gabon et de retrouver les ondes. Cette même année 1961, Vicky FOURNIER crée son premier magazine radio, "Le magazine de la femme". Suivront d'autres émissions comme « J’ai glané pour vous », « Evocation du temps passé », « Vous qui voulez savoir », « Faites votre marché », « Mwana magazine »... Vicky FOURNIER cultive ici des thèmes en phase avec le quotidien, souvent sociaux. Elle aborde la condition de la femme, l'éducation des enfants ou encore les questions de culture.

Précisément l'angle où " Tante VICKY" connaît ses plus grands succès. L'émission, « Elombé sika » (De la discussion jaillit la lumière), en langues locales, fait un vrai tabac. Une période où Vicky FOURNIER ne se limite pas à la radio. En 1969 déjà, elle avait joué dans "Carrefour humain". On la retrouve ensuite sur d'autres plateaux de cinéma, à l'image d' Ayouma (1977), réalisé par Pierre-Marie Dong (sur un scénario de Joséphine Bongo).

Vicky FOURNIER : sur Africa N°1

En 1983, après 22 ans passés à Radio Gabon, Vicky FOURNIER rejoint Africa N°1, la radio panafricaine, comme inspecteur de production. Elle crée alors plusieurs émissions. Parmi celles-ci, "Vous qui voulez savoir ", "Points de vue" et "De tout un peu". C'est là qu'elle prendra sa retraite en 1986. Sans regret, certes, mais avec le sentiment qu'elle avait encore des choses à dire: " Parce que j'ai toujours des idées à faire passer, parce que j'aime parler pour partager."

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.