Rose Francine ROGOMBE : le destin d'une femme | Personnalités gabonaises | L'UNION | L'actualité du Gabon

Rose Francine ROGOMBE : le destin d'une femme

A la tête du Gabon juin 2009-octobre 2009

 

Rose Francine ROGOMBE, née le 20 septembre 1942 à Lambaréné, prête serment comme présidente de la République Gabonaise par intérim , le mercredi 10 juin 2009. Aussitôt Rose Francine ROGOMBE engage certaines décisions sur le tryptique "Consensus, Constitution, Concertation "

 

Elle constitue le fichier électoral, puis initie la concertation avec les forces vives de la nation et organise l'élection présidentielle de septembre 2009.

Première femme magistrat (1967)

Rose Francine ROGOMBE débute ses études à la mission Saint François Xavier de Lambaréné. A l'âge de 10 ans, elle est inscrite à l'internat des métiers de l'école urbaine de Libreville. En classe de 2ème au lycée Léon Mba, Rose Francine ROGOMBE, née ETOMBA Alela, quitte les bancs pour la vie active. Elle intègre la fonction publique en 1962 dans le corps des greffes. Inscrite en capacité de droit à la faculté de droit de Nancy en France, Rose Francine ROGOMBE poursuit à Libreville ses 3ème et 4ème année de droit. Au lendemain des Indépendances, avec le besoin en cadres au sein de la magistrature gabonaise, Rose Francine ROGOMBE intègre l'institution et devient en 1967 la première femme magistrat du pays.

Une carrière bien remplie

Après son intégration à la magistrature , Rose Francine ROGOMBE gravit les échelons. Elle devient tour à tour substitut du procureur de la République, juge d'instruction, vice présidente du tribunal de grande instance de Libreville, procureur de la république et conseillère à la chambre juridique de la cour suprême.

En 1983 , Rose Francine ROGOMBE est nommée secrétaire d'état à la promotion féminine, puis en 1988 elle prend en charge les droits de l'homme. En 1990, Rose Francine ROGOMBE quitte la scène politique pour rejoindre son mentor, Georges Rawiri, jusqu'à sa mort en 2006. Deux ans plus tard, elle devient conseillère municipale du 2ème arrondissement de Lambaréné, puis sénatrice. Un an plus tard, en date du 16 février 2009, Rose Francine ROGOMBE prend la direction de la Chambre Haute. Selon l'article 13 de la Constitution, comme présidente du Sénat, elle doit assurer l'intérim, en cas de vacance au sommet de l'Etat.

Début 2015, Rose Francine ROGOMBE est élue une nouvelle fois sénatrice, dans la 1ère circonscription de Lambaréné.

Le 10 avril 2015, âgée de 72 ans, Rose Francine ROGOMBE décédait à Paris.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.