ALI BONGO ONDIMBA, 3ème président de la République du Gabon. : Ali BONGO ONDIMBA | Personnalités gabonaises | L'UNION | L'actualité du Gabon

ALI BONGO ONDIMBA, 3ème président de la République du Gabon. : Ali BONGO ONDIMBA

Fils aîné d'Albert-Bernard Bongo et de Joséphine Nkama (devenue Patience Dabany), Ali BONGO ONDIMBA (né Alain-Bernard Bongo) est né le 9 février 1959, à Brazzaville.

 

Etudes classiques en province, puis au collège Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine, Ali BONGO ONDIMBA aboutit ses études de droit à l`université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

A son retour au Gabon, Ali BONGO ONDIMBA entre dans la vie politique et intègre le Parti Démocratique du Gabon (PDG) en 1981. Deux ans plus tard, il est élu au Comité central, avant de rallier le Bureau politique du Parti (1984). En 1989, Ali BONGO ONDIMBA est nommé ministre des Affaires étrangères (gouvernement de Casimir Oyé Mba). Lors des élections parlementaires de 1990, les premières organisées après la mise en place du multipartisme, il sera élu député pour la province du Haut Ogooué.

En 1991, Ali BONGO ONDIMBA se voit contraint de quitter son poste de ministre des Affaires étrangères, suite à un amendement de la Constitution qui définit un âge de 35 ans minimum pour exercer une fonction ministérielle. Pendant les sept ans qui suivent, il se consacre à son rôle de député, un siège auquel il est réélu en 1996. Cette même année, Ali BONGO ONDIMBA est nommé à la tête du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG).

Le 25 juin 1999, Ali BONGO ONDIMBA se voit confier la Défense nationale, en remplacement d’Idriss Ngari. Puis il est réélu député du Haut-Ogooué (2001) avant d’accéder deux ans plus tard à la Vice-présidence du PDG. Lors de la campagne présidentielle de 2005, il s’engage activement pour la réélection de son père. Réélu à la députation du Haut Ogooué, toujours ministre de la Défense, Ali BONGO ONDIMBA est également reconduit à la Vice-présidence du PDG, lors du 9ème Congrès extraordinaire du Parti (2008).

Le 15 juillet 2009, le Parti désigne Ali BONGO ONDIMBA candidat officiel du PDG pour l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009. Un scrutin qu’il remporte avec 41,73 % des voix, face à Pierre Mamboundou (25,64 %) et André Mba Obame (25,33 %). Ali BONGO ONDIMBA est investi le 16 octobre 2009 et devient le 3ème Président de la République Gabonaise.

Ali BONGO ONDIMBA / Du programme économique…

Le Gabon industriel : l’une des priorités de son programme. Ali BONGO ONDIMBA entend promouvoir la valorisation locale des matières premières et l'exportation de produits à haute valeur ajoutée. Parmi ses premières mesures, l’entrée en vigueur en 2010 de l’interdiction d’export des grumes. Ali BONGO ONDIMBA impulse ainsi la mise en place d’un processus de transformation locale, générateur d’emploi.

Le Gabon Vert : Ali BONGO ONDIMBA met en avant la préservation de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de la biodiversité. Il s’appuie sur le réseau des 13 parcs nationaux, créés en 2002. Pour priorités économiques, le développement durable, un tourisme responsable et l’aide à l’agriculture.

Le Gabon des services : sur ce dernier volet, Ali BONGO ONDIMBA pose comme priorité la valorisation des ressources humaines. Les infrastructures (routes, transports…), les télécommunications, le secteur de la santé, l’éducation et le logement vont en bénéficier.

Ali BONGO ONDIMBA / … Au pacte social.

L’une de ses premières mesures a été de garantir la prise en charge des frais de santé. Ali BONGO ONDIMBA s’inscrit dans la même logique en avril 2014 quand il convoque les Assises sociales du Gabon. L'objectif est de faire sortir de la précarité les 30 % de Gabonais qui s'y trouvent. Ali BONGO ONDIMBA annonce la mobilisation de 250 milliards de Francs CFA sur trois ans, à destination des foyers économiquement faibles. A deux ans des élections présidentielles, si la conjoncture économique reste difficile, la volonté sociale ne doit pas faillir.

Ali BONGO ONDIMBA / Un second mandat

Le 27 août 2016, Ali BONGO ONDIMBA devient le 4ème président de la république gabonaise. Le scrutin a été particulièrement serré avec son adversaire Jean PING. Avec 50, 66% des suffrages, il va donc conduire un second mandat. Ali BONGO ONDIMBA aura sept ans pour concrétiser son programme d' " égalité des chances ", social et formateur, tout en relevant une économie durement frappée.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.