Interpellés pour des vols à la portière au quartier Akébé : Deux lieutenants du tristement célèbre Jack à la trappe

Bricard Ankouna alias "Saïd" et Omar Idriss alias "Sandza" - tous deux Gabonais âgés de 21 ans - viennent d'être appréhendés par la police après un mois de cavale.

Il leur est reproché le vol à la tire dans le véhicule d'un officier supérieur des forces de sécurité et dans plusieurs autres automobiles.

En effet, Bricard Ankouna, selon une source policière, s'est emparé d'un sac posé à l'intérieur du véhicule de l'officier supérieur garé au niveau du carrefour d'Akébé, après avoir réussi à déverrouiller la portière. Après son forfait, il s'est ensuite éclipsé avec son acolyte Omar Idriss. Dans la même journée, c'est cette fois Omar Idriss qui opère, en arrachant un sac à une dame au volant de sa voiture. Montant du butin : un million de francs. Le lendemain, le duo réussira à délester deux hommes, respectivement des sommes de 600.000 et de 2 millions de francs ! A chaque opération, la suite du scénario est la même : les deux compères disparaissent à travers les dédales du quartier.

Les plaintes s'accumulant à ses services, la Bac a amplifié les recherches pour mettre hors d'état de nuire ces délinquants. C'est Omar Idriss qui tombera le premier dans les mailles des filets tendus par la police, à Akébé-Apostrophe. Ensuite, Bricard Ankouna est à son tour appréhendé, "vendu" par son compagnon, ce dernier ayant donné aux agents des informations très précises le concernant.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.