Incendie à Port-Gentil : Un enfant périt dans un " mystérieux " brasier

La chambre du garçonnet a pris feu, jeudi soir vers 20 heures, alors que sa mère venait de le laisser dans son lit.

LE mystère demeure toujours sur l’origine de l’incendie qui a occasionné la mort, jeudi 2 mars dernier vers 20 heures, d’un garçon âgé d’à peine un an et demi. Le drame a plongé les résidents de Derrière-Bantsantsa, dans le 4e arrondissement de la commune de Port-Gentil, dans une profonde tristesse.

Les témoignages divergent d’une personne à l’autre, au point que seuls les enquêteurs pourront démêler les fils de l’écheveau. Une chose est par contre certaine : l’infortuné dormait au moment où l’incendie s’est déclaré et n’a pas eu le temps de quitter son lit, complètement dévoré par les flammes.

Sa mère, elle, se trouvait, dit-on, dans la pièce d'à côté avec les autres membres de la famille, quand l’alerte au feu a été donnée. Le voisinage s’est immédiatement mobilisé pour circonscrire les flammes. La tâche, il faut le dire, a été facilitée par la promiscuité d’une encombrante flaque d’eau, pouvant elle-même occasionner des noyades. Comme quoi, à quelque chose malheur est bon.

La porte de la chambre étant fermée, les secouristes ont dû éventrer le mur en planches de la pièce, afin d'accéder à la chambre du petit qui, hélas, avait déjà été carbonisé. Les sapeurs-pompiers, arrivés prestement, n’ont pu rien faire. Sinon constater les dégâts.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.