Cruel sort : Triste fin pour un hibou au quartier Avéa | Justice & Faits divers au Gabon | L'UNION | L'actualité du Gabon

Cruel sort : Triste fin pour un hibou au quartier Avéa

Le sort a été cruel pour un gros hibou qui errait, vendredi soir, aux environs de 21 heures, dans une concession au quartier Avéa, dans le deuxième arrondissement de la commune de Libreville.

Le rapace, a été capturé puis brûlé vif par une foule surexcitée. Il faut savoir que beaucoup de préjugés entourent cet oiseau nocturne dans notre société depuis la nuit des temps. A cause de son cri nocturne inquiétant, ses grands yeux scrutateurs et son mode de vie « en retraite », ce rapace est souvent au centre de nombreuses insinuations superstitieuses. Bref, le hibou reste toujours très lié au domaine du surnaturel, de la magie et d'autres croyances maléfiques.

C'est donc comme guidés par un instinct de survie qu'un groupe de jeunes a lapidé ce gros hibou, vendredi soir, vers 21 heures, en le blessant à la patte et à une aille, alors qu'il était perché sur le toit d'un local faisant office de toilettes.

La nouvelle s'est ensuite répandue comme une traînée de poudre dans le quartier. Fait marquant, les insultes proférées par la petite foule qui s'est formée sur les lieux à l'égard de l’intrus. Toutes aussi salissantes que dégradantes. Puis, le rapace a été brûlé vif devant l’objectif de la camera d’une chaîne de télévision appelée en urgence pour immortaliser le supplice du strigidé.

JNE

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.